L'accueil des malades Alzheimer

 
La majorité des Résidences Retraite médicalisées (EHPAD) ORPEA proposent également des unités spécialisées et dédiées à l’accueil des personnes atteintes de maladies neurodégénératives de type d’Alzheimer, ou pathologies apparentées.

L'admission au sein de ces unités est décidée par l'équipe pluridisciplinaire de la Résidence, sur la base du dossier médical, en concertation avec la famille du résident, afin de concilier sécurité, dignité et bien-être.

Il s'agit d'une unité de vie autonome au sein de la Résidence, et sécurisée, disposant d'une capacité de 12 à 16 lits, au sein de laquelle les résidents peuvent circuler en toute liberté et en toute sécurité.
En effet, l’agencement et l’aménagement des unités Alzheimer des établissements du Groupe ont été spécifiquement étudiés par la Direction médicale ORPEA.

Un personnel spécifiquement formé à l'accompagnement de ces malades veille quotidiennement sur les résidents et propose des activités adaptées.

Pour en savoir plus, consultez les deux onglets ci-dessous.
 

L'accompagnement quotidien des malades Alzheimer au sein des EHPAD ORPEA

Pour les familles et proches de personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer, téléchargez notre livret conseils "Accompagner un proche atteint de la maladie d'Alzheimer".
 
Dans ses maisons de retraite médicalisées (EHPAD), ORPEA a toujours privilégié le développement des approches non médicamenteuses pour prendre en charge les personnes atteintes de maladies neuro-dégénératives, afin de favoriser la qualité de vie du résident, développer ses potentialités, limiter les troubles du comportement inhérents à la maladie et le maintien de son autonomie.
 
Le choix des thérapies non médicamenteuses s’adapte au projet de soins qui est propre à chaque maison de retraite, et bien entendu, à chaque malade.
 
D’une manière générale, les équipes doivent sans cesse favoriser et encourager un travail sur la notion de plaisir et sur la recherche permanente d’amélioration et d’innovation pour offrir une prise en charge de qualité aux malades Alzheimer.
 
La stimulation cognitive et sensorielle
 
La stimulation cognitive et sensorielle est un vecteur de communication qui facilite le soin. Voici quelques exemples d’initiatives menées au sein des maisons de retraite ORPEA :
 
•    L’espace Snoezelen :
Concrètement, il s’agit d’un espace de stimulation multisensorielle, assorti d’une approche philosophique de la personne âgée, qui procure relaxation et détente et encourage d’autres modes de communication que le langage.
Dans cette salle, on vit hors du temps, dans un espace de perception des cinq sens, provoquant des sensations nouvelles : les résidents sont amenés à vivre des expériences visuelles, auditives tactiles, odorantes et gustatives, leur procurant détente, plaisir et bien-être. Toutes les charges émotionnelles sont laissées de côté, seul le plaisir du moment prône.
Ainsi, au cours de ces séances, un lien relationnel différent se développe entre l’aidant et l’aidé, qui partagent un moment fort et apaisant. Ces séances peuvent aussi être partagées avec les proches des malades.
 
L’espace Snoezelen devient un lieu de vie, de communication et de soins, riche en sensations et ouvert à la créativité des professionnels : musicothérapie, expression corporelle, massages relaxants, relaxation, travail sur la respiration, gymnastique douce, ou tout simplement se laisser aller à profiter du moment partagé, créant ainsi la « philosophie » Snoezelen.
 
•    Art-thérapie et musico-thérapie :
Là encore, il s’agit de trouver de nouvelles voies de communication, qui permettent de verbaliser des émotions, exprimer une opinion, un ressenti. Ces ateliers sont également l’occasion de découvrir des sensibilités oubliées, ou parfois jamais explorées, qui procurent un sentiment de fierté aux malades.
 
•    Gymnastique douce et parcours de santé :
Ces séances ont pour objectif de maintenir les capacités fonctionnelles, l’équilibre et la coordination. Ainsi, le malade reprend confiance en lui et renforce son estime de soi, favorisant ainsi la communication avec l’autre.
 
 
La Réminiscence
 
Au sein des maisons de retraite ORPEA, un projet de vie individuel est construit pour chaque résident.
Dans ce cadre, le travail de « Réminiscence » permet d’enrichir le projet de vie à partir de l’histoire personnelle de la personne âgée et de ses souvenirs émotionnels. Ce travail s’effectue à travers la relation quotidienne d’accompagnement individualisé avec l’équipe soignante, mais également par le biais d’entretiens avec la psychologue, et au cours d’ateliers spécifiques menés par un personnel formé.
L’ensemble de ces ateliers a pour objectif de replacer la personne âgée dans sa propre histoire, jalonnée d’événements qui se sont déroulés autour d’elle et ont marqué son existence.
 
La cuisine et ou le jardin thérapeutiques en sont un bon exemple.
Ces ateliers thérapeutiques sont conçus pour être accessibles à tous, grâce à des plans de travail ou des bacs à deux niveaux. L’entretien d’un potager, tout comme la préparation d’un repas, vont permettre de réactiver des gestes oubliés, en procurant aux malades des sentiments de plaisir et d’implication, et en stimulant leurs cinq sens : le parfum d’une plante, la reconnaissance d’un fruit, le toucher de la terre, le plaisir de goûter une tomate mûre… Ces ateliers constituent également de formidables vecteurs d’échanges intergénérationnels, où le malade reprend son rôle d’aîné, responsable de la transmission des savoirs.

Le concept architectural des unités de vie dédiées à l'accueil des personnes atteintes de la maladie d'Alzheimer au sein de nos EHPAD

Il est apparu essentiel au Groupe ORPEA d'adapter ses établissement à l'accueil et la prise en charge de personnes atteintes de la maladie d’Alzheimer ou de pathologies apparentées.
 
L’objectif est de faire vivre et cohabiter des personnes atteintes de troubles comportementaux, sans contrainte et en toute sécurité dans un lieu spécifiquement adapté, et ceci dans le respect de la dignité et du bien-être, pour eux-mêmes, mais aussi pour leurs proches ainsi que les soignants qui y travaillent.
 
Dans ce cadre, un concept d’agencement spécifique a été défini pour les unités de vie protégées dédiées à l’accueil de ces malades, à partir des troubles des malades et en s’appuyant sur les principes directeurs suivants :
 
•    Pour le malade : libre déambulation sans contrainte, accessibilité, orientation spontanée vers les lieux de vie et sa chambre par un système de repérage adapté, et surveillance permanente passive et non dirigée…
•    Pour les familles : être rassuré de voir son proche évoluer dans une atmosphère sereine ; trouver un lieu d’écoute et partager des moments d’intimité familiale.
•    Pour les personnels : après une formation spécifique et adaptée, travailler en toute sérénité dans un lieu ergonomique ; avoir des lieux dédiés pour les résidents agités, ainsi que des lieux plus au calme pour les activités thérapeutiques.
 
Ainsi, les unités protégées des maisons de retraite médicalisées du Groupe comprennent : 
 
►Un lieu de vie constitué :
•    d’un espace de vie commune (équipé d’une cuisine thérapeutique) placé dans un endroit qui permet la surveillance passive, soit des couloirs des chambres, soit de l’entrée de l’unité.
•    d’une luminosité naturelle abondante dans l’espace de vie pendant toute la journée (et artificiellement la nuit), en contraste avec un éclairage atténué dans les couloirs des chambres (de jour comme de nuit) et ce, pour guider naturellement la déambulation vers la zone de plus forte luminosité (soit l’espace de vie) et redonner des repères dans l’alternance jour/nuit. Ce dispositif peut être complété par des décorations murales dans les zones de circulation, pour donner un mouvement vers le lieu de vie et orienter la déambulation.
•    d’une zone de déambulation sécurisée et sans entrave (prévention du risque de chute…).
 
►Un jardin ou une terrasse protégé(e),
accessible depuis le lieu de vie, de forme circulaire et équipé(e) de zones de repos. Des ateliers de stimulation occupationnels ou thérapeutiques (exemple : potager, jardinage…) peuvent y être organisés.
 
Des lieux plus intimes appelés salon des familles ou salon détente.
 
Des chambres individuelles équipées d’un mobilier adapté et spécifiquement créé (lit médicalisé Alzheimer, placards à système de fermeture « intelligent », appel malade sans fil, veilleuse…).
 
Un poste de soins, fermé, qui permet de surveiller les déambulations, les allées et venues, de jour comme de nuit.
 
 
L’espace Snoezelen et la balnéothérapie sont le plus souvent souvent situés à l’extérieur de l’unité, afin que tous les résidents et patients puissent en profiter.
 
La décoration se fait dans des tons pastels et unis, en évitant les effets miroirs.
Trouvez votre maison de retraite en France

Accédez au moteur de recherche pour trouver la maison de retraite la plus proche de chez vous !

Voir
Un numéro unique pour toute information

Sur simple appel, conseils et orientation vers l'établissement le plus adapté à vos besoins. Ou complétez le formulaire au lien ci-dessous

Voir
Découvrez le livret "accompagner un proche atteint de la maladie d'Alzheimer"
Découvrez le livret "séjour de répit et aide à domicile"
Découvrez le livret "choisir sa maison de retraite"
Découvrez le livret de l'aidant
Découvrez le livret "aides financières et subventions"